LGV1H25 : tous les trains sont des horloges

Toutes les actus

Une exposition collective, des œuvres inédites

Caillebotte La motrice


Motrice sensationnelle, voyage fictif, connecté et immersif dans un compartiment de wagon, TGV en 3D jaillissant d'un écran, théâtre d'ombres, toiles lumineuses à partir de scènes ferroviaires dessinées par des grands noms de la bande dessinés et du cinéma d'animation...

L'exposition "Tous les trains sont des horloges" a été conçue spécialement pour l'occasion, entre contemplation et vitesse, technologie et poésie.



Cécile Léna - Free ticket / kilomètre zéro

Illustration 01 expo Trains sont des horlogesArtiste et plasticienne, Cécile Léna développe son travail comme une rencontre entre arts vivants, littérature et arts plastiques à l'exemple des onze installations théâtrales miniatures figurant dans l'exposition "La fabrique des songes", présentée au cours de la saison 2014/2015 aux Champs Libres.

Dans Free Ticket, l'artiste nous invite à prendre place dans un compartiment de train pour un voyage de quelques minutes. De surprise en surprise, le trajet mobilise nos sens pour déjouer la notion de temps et d'espace, afin de libérer notre imagination.

 

 Flop - Travel-lllling

Flop Travel lllling

Dans Travel-lllling, Flop crée de fragiles et oniriques jeux d'ombres et de lumière, de reflets, de perspectives et profondeurs, de mouvements de va-et vient à différentes vitesse. Un rail, une lumière, un amas d'objets du quotidien sur le sol et vous voilà transporté dans un fascinant voyage imaginaire.

Que ce soit à travers le collectif ZUR, avec qui il travaille sur des installations et spectacles, ou en solo comme avec Heureuses lueurs présentée dans l'exposition La fabrique des songes, ses travaux réenchantent le quotidien en jouant sur les propriétés optiques de la lumière.

 

Pierrick Sorin - L'arrivée d'un train

Pierrick Sorin présente le film en relief L'arrivée d'un train qui joue avec les émotions des spectateurs.

Sur le principe de la réalité augmentée, des TGV surgissent d'un écran pour rappeler l'atmosphère des premières projections avec le célèbre film des frères Lumière, L'arrivée d'un train en gare de La Ciotat, provoquant la panique dans les salle en 1895. En 3D relief, des TGV sortent à vive allure d'un ciel étoilé... 

Sorin

 

 

 Joanie lemercier - toiles lumineuses

LemercierEn jouant de la géométrie et des propriétés de la lumière, Joanie Lemercier n'a de cesse de manipuler notre perception e de la réalité. S'appuyant sur des objets tangibles en deux ou trois dimensions ( dessins, origamis, architectures...), il amène mouvement, profondeur et narration par la projection.

Cette poésie de la lumière en mouvement, ces jeux de dimensions, entre réel et abstraction, entre passé et futur sont au cœur de ces deux nouvelles créations autour de l'imaginaire péronière. 

- Cosmos Express

Transportés dans un futur possible, dans lequel les voyages interplanétaires se sont généralisés, les voyageurs découvrent de nouveaux paysages qui défilent sous leurs yeux. Au bord du Cosmos Express, on explore des planètes étranges, des ruines de civilisations passées et des étoiles d'une galaxie inconnue...

- La Type 12 - Reflet

Grâce à la lumière projetée qui apporte mouvement, profondeur, poésie et onirisme, Joanie Lemercier revisite, en collaboration avec François Schuiten, un de ses nombreux dessins mythiques de la célèbre locomotive La Type12

 

Jean-Michel Caillebotte

Jean-Michel Caillebotte est un passionné de la poésie du mouvement. Sculpteur, scénographe, plasticien et graphiste, il conjugue ses multiples talents afin de rendre le vivant palpable. Cela le conduit à explorer les domaines les plus variés, tour à tour aux côtés de la compagnie Royal de Luxe, de marionnettistes, d'urbanistes ou d'architectes afin de procurer du plaisir, de la sensation et de la surprise.

Aujourd'hui et à travers une installation monumentale, une motrice s'emballe, s'affole, déraille et fait irruption sur le quai des Champs Libres, suite à une erreur d'aiguillage...

 

Création sonore

La rythmique répétitive des roues sur les rails, le son de la vitesse, les annones des hauts parleurs, tout un univers sonore lié au monde du train projette immédiatement l'auditeur dans des expériences vécues, mais aussi porteuse d'imaginaire. 

Ainsi dans le cadre du projet LGV1H25, les Champs Libre font appel à six artistes pour revisiter les sons emblématique de l'imaginaire ferroviaire en créant une pièce sonore diffusée de façon spatialisée dans le hall du bâtiment. De durées et esthétiques variées, leurs créations sont données à entendre successivement en différents points du hall. 

Documentaire ou fictionnelles, narratives ou plus musicales, elles font subtillement basculer le visiteur dans un léger décalage. Le Hall des Champs Libres devient alors une gare imaginaire, où toute les histoires deviennent possibles...

Avec les créations de Rodolphe Alexis, Morgan Daguenet, Eddie Ladoire, Amaud Ouin, Thomas Rotureau et Benoît Vilemont. Projet réalisé avec le conseil artistique de Damien Simon (Le bon accueil)