Le jardin des Vagabondes fête son ouverture !

Toutes les actus

Le Soulèvement des fleurs...

Le jardin des Vagabondes fête son ouverture !

Au fil des derniers mois, la friche située au 21-23 Quineleu s’est métamorphosée grâce aux habitants du quartier sud-gare réunis autour de la paysagiste Adelaïde Fiche (Folk Paysages) pour créer ensemble un jardin éphémère. Si le chantier touche aujourd’hui à sa fin, une nouvelle page de l’aventure s’ouvrira le 15 Juin. Et ce jusqu’à ce que le renouvellement urbain engagé à travers le projet EuroRennes gagne le secteur, à l’horizon 2023-2025.

> La Page Facebook de l'événement

Après un an d’aménagements et de cultures collectives, le jardin des Vagabondes sera désormais ouvert à tous les habitants du quartier, invités à poursuivre les plantations et petites installations et à prendre soin des plantes qui s’y épanouissent déjà.

Vendredi 15 Juin, à partir de 18h, les habitants du quartier sud-gare et de ses environs ainsi que les élèves de l’Ecole Quineleu sont invités à venir passer un moment convivial et ensoleillé pour fêter cette ouverture.

La fête sera rythmée par de la musique balkane et proposera une exposition photographique de Yohann Lepage, des animations pour enfants, des ateliers de dessin et de sérigraphie avec les Editions Bollec et bien-sûr, de quoi grignoter et se rafraichir !

 

UN JARDIN PARTAGÉ EN CŒUR DE QUARTIER

Ce jardin éphémère fait partie du projet urbain EuroRennes. Inscrit dans un quartier en pleine mutation, le jardin des Vagabondes est voué à habiter de manière collaborative ce temps du projet. Pour recréer des liens de voisinage, de l’imagination et une proximité à la nature dans un lieu où l’on ne l’attend pas.

Missionnée par Territoires Publics, Adelaïde Fiche de l’agence Folk Paysages, a imaginé ce jardin comme un terrain de jeux offert aux habitants du quartier, enfants comme adultes, dans lequel il leur est  possible de laisser libre cours à leur créativité.  

Les enfants de l’école maternelle Quineleu, les habitants du quartier, les apprentis de la Maison Familiale Rurale ou encore les détenues de la prison des femmes ont ainsi participé à différents ateliers et activités pour observer, imaginer, planter, fabriquer le jardin des Vagabondes. L’expérimentation collective a fait naître une variété de plantes et de fleurs, les murs entourant le jardin se sont parés de couleurs et de belles créations -issues de la récupération de matériaux- sont venues arborer les différents espaces.

Destiné à tous, le jardin des Vagabondes accueille l’organisation de petits évènements. Le premier à ouvrir les festivités sera le Festival d’images nomades et poétiques, Oodaaq, le 18 Mai dès 20h avec un pique-nique et une projection d’art vidéo autour du thème « Mémoires d’oublis ».

Véritable expérience sensible, il représente une belle opportunité pour sensibiliser petits et grands à la biodiversité, à la gestion écologique et à la coexistence entre urbanité et végétation.

A la fois spontanée et débordante, au jardin des Vagabondes, la nature a su se trouver une place en ville sans pour autant être mise en cage…

 

Jardin rue Quineleu 27 sept 2017 12

jardins les vagabondes oct 2017 16

jardins les vagabondes oct 2017 18

Jardin rue Quineleu 27 sept 2017 23

jardin rue quineleu juillet 2017 2

© Yohann Lepage