LGV1H25 : Courez à l'Espace des Sciences !

Toutes les actus
LGV1H25 : Courez à l'Espace des Sciences !

La grande vitesse, une exposition à l'espace des sciences du 2 avril au 7 janvier 2018

Comment déplacer un mastodonte de 400 tonnes à 320 km/h ? Comment tracer et construire une Ligne à Grande Vitesse? Comment faire circuler des TGV en toute sécurité?
L'Espace des Sciences vous répond en convoquant les techniques de construction, les technologies et les différents domaines scientifiques impliqués.

Illustration 01 expo Grande vitesse

 

Le monde de la grande vitesse

Aujourd'hui, pour répondre au défi de la mobilité internationale et à un besoin toujours plus grand de se déplacer plus loin et plus vite, le train doit être en mesure de passer d'un réseau à l'autre et de traverser les frontières.

Dans cette quête de la grande vitesse, chaque pays redouble d'ingéniosité. L'Espace des sciences vous invite au voyage vers des destinations lointaines et leur interprétation du train et de la vitesse.

 

Deplacer 400 Tonnes à 320km/h

Les déplacements d'un objet de cette envergure et de ce poids sur des rails sont conditionnés par des paramètres physiques et mécaniques issus des fondamentaux scientifiques (adhérence, frottement, aérodynamisme, force centrifuge, comportement des matériaux) et de leurs effets sur la vitesse. 

Illustration 03 expo grande vitesse

La faible adhérence du train sur les rails constitue sa force. Étonnament, on y apprend qu'à 320km/h, la surface de contact d'une roue d'un TGV avec une rail est infime. 

Comme "un mastodonte de 400 tonnes qui glisserait sur des lames de patins mille fois plus fines que celle des patineurs", compare MIchel Lebœuf, commissaire scientifique.

 

 

TRacer et construire une lgv

Illustration 02 expo Grande vitesse

Des premières études à la mise en service de la ligne, on y découvre les choix que le constructeur doit faire pour déterminer où la voie ferrée passera. Cela avant même de lancer les travaux de terrassement et d'aménagement.

Le visiteur expérimentera l'effet autobloquant du ballast et comprendra, par le biais d'expériences, de films, de vidéos et d'un jeu vidéo, pourquoi ce matériau est utilisé pour stabiliser la voie et comment le constructeur de la ligne "jongle" avec tous les paramètres à sa disposition.

 

Circuler en toute sécurité

Une fois que la voie est construite et que le matériel roulant est fabriqué, il faut être capable de conduire le train à destination en respectant la sécurité de chacun. Pour mieux comprendre ces enjeux, l'exposition propose des films et des maquettes dévoilant les dessous du TGV: sa motorisation, l'allègement de son poids, le temps de freinage, la nécessité de renforcer la stabilité du train sur les rails, la signalisation embarquée et les mesures de sécurité optimale qu'implique la circulation à 320km/h.

La fin de cette visite propose de relever les nouveaux défis de la grande vitesse par l'imagination. Vous y rencontrerez des projets futuristes ou fantaisistes tels que le train à suspension magnétique ou l'Hyperloop.